Le village

Fondé au XVeme siècle par Nada Wedodgo qui est arrivé de Tenkodogo à la suite de m"sententes pour la chefferie.

 

Le village de Bouboulou est situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Yako et est accessible que par une seule piste, souvent impraticable à la saison des pluies. Le sol est par ailleurs sec et aride la plupart du temps. Les mauvaises conditions naturelles notamment les déficits pluviométriques cycliques et la faiblesse des infrastructures ont pour corollaire la faible couverture des besoins en matière d’alimentation, de santé et d’eau potable.

SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

 

Situé dans une zone de type tropicale avec une pluviométrie irrégulière et mal répartie. Le village, comme la plupart des autres du pays est soumis à d'énormes aléas climatiques qui affectent ses ressources naturelles et pèsent fortement sur le rendement des culture.  Les cycles de sécheresse sont fréquents et mettent en péril la sécurité alimentaire. Ces problèmes sont inhérents non seulement aux moyens de productions mais aussi aux changements climatiques.

 

En effet, les populations de Bouboulou sont de plus en plus confrontées à l'insuffisance et à la mauvaise répartition des pluies. Elles sont de ce fait vulnérables et leurs conditions alimentaires se dégradent progressivement. La modicité des revenus des ménages les met dans l'incapacité de subvenir à leurs besoins.

 

Et pourtant...ce village refuse la fatalité...les femmes organisées en groupement, sont motivées et ont des projets à faire vivre.

 

ACTIVITÉS

 

L'activité principale des habitants est l'agriculture traditionnelle de subsistance. D'autres revenus sont assurés par l'élevage de caprins, d'ovins et de volaille. Les habitants s'adonnent aussi des activités artisanales comme la confection de chaises et paniers en bois. Ces activités sont de plus en plus délaissées parce qu'elles n'apportent que très peu de revenus et parce que les habitants sont aussi gagner par la ruée vers l'Or

 

US ET COUTUMES

 

Au point de vue coutumier, le village est dirigé par un Chef de Village, assisté par des responsables de quartier. 

Au plan administratif, il comporte 2 conseillers siégeant au Conseil municipal de la commune de Yako et un conseil villageois de gestion des terroirs (CGVT).

POPULATION ET INFRASTRUCTURES

 

Le village de Bouboulou est constitué de 14 quartiers et compte 5 392 habitants, tous des mossis (1 486 ménages, 1 325 hommes, 1 342 femmes et 2 702 enfants).

 

Dans le quartier de Nakomgo, il existe une maternité, approvisionnée d'eau potable simplifiée (un château d'eau, un forage à énergie solaire, des canalisations), et électrifiée avec des panneaux solaires ainsi que le dépôt pharmaceutique, le dispensaire et le logement des infirmières.​

 

Sa population, très peu alphabétisée, est caractérisée par une croissance démographique galopante et par une migration interne et externe assez développée notamment des jeunes de moins de 20 ans..


Localiser Bouboulou sur la carte google